Any Plastic Kills
Any Plastic Kills

Tout plastique tue

Nous sommes tous conscients de l'énorme pression que l'industrie du textile exerce sur les écosystèmes de notre planète et sur nous-mêmes. Les problèmes sont multiples : de la production à la distribution, de la teinture au lavage, de la commercialisation à la fin de vie, de l'influence sur le métabolisme à la libération de microparticules. Nous devons tenir compte de tous les aspects concernés si nous voulons vraiment réussir à réduire l'empreinte polluante de nos activités de plein air. [1]

La cause de pollution la plus dévastatrice de l'industrie de la mode et du textile est le plastique, ainsi que tous ses dérivés, comme le polyester, le nylon, l'acrylique ou le spandex, pour n'en citer que quelques-uns. Le plastique est issu du pétrole, et de son extraction à sa fabrication, le plastique utilise de l'énergie fossile. Il libère des gaz nocifs pour l'homme dans l'atmosphère et contribue au changement climatique.

Même les plastiques bio-sourcés, végétaux, recyclés ou « upcyclés » contribuent à cette pollution. Une fois polymérisés, ces matériaux sont des plastiques, et tout aussi toxiques. Au cours de sa vie, un vêtement en fibres synthétique libère des millions de microparticules de plastique, dans l'eau lors du lavage, et dans l'air lors de son utilisation quotidienne.[2] Ces particules finiront par se retrouver dans nos rivières et nos océans, et au final elles pénétreront dans la chaîne alimentaire.[3]

Certaines des molécules présentes sur ces membranes plastiques pénètrent même à travers la peau et peuvent provoquer des perturbations endocriniennes, néfastes pour notre système reproductif.[4]

À la fin de leur cycle de vie, les textiles à base de polymères sont extrêmement difficiles à dégrader et 85 % d'entre eux finissent dans des décharges ou sont incinérés[5], générant de nombreuses nouvelles sources de pollution.

La solution plastic-free

Conscient de ce problème, Mover a œuvré sans relâche pour trouver la meilleure solution afin de produire des vêtements de sport véritablement durables. Et nous avons décidé de suivre une approche simple et directe : bannir complètement le plastique de toutes nos collections. 

C'est la contribution de Mover pour alléger notre empreinte environnementale : nous offrons à nos clients le choix de porter une gamme de vêtements outdoor qui soient protecteurs, extrêmement confortables et entièrement respirant. Et qui sont rigoureusement sans plastique.

 

[1] Numerous sources, in particular:
-Claudio L. Waste couture: environmental impact of the clothing industry.
Environmental Health Perspective. 2007
-Khan, S. and A. Malik, Environmental and health effects of textile industry
wastewater, in Environmental deterioration and human health. 2014, Springer
-Siegle L. To die for: is fashion wearing out the world? UK: HarperCollins; 2011.
[2] De Falco, Cocca, Avella, Thompson, 2020 : Microfiber Release to Water, Via Laundering, and to Air, via
Everyday Use: A Comparison between Polyester Clothing with Differing Textile Parameters
[3] For ex. Tanaka, Takada, Yamashita et alii, 2013 : Accumulation of plastic-derived chemicals in tissues of seabirds ingesting marine plastics
[4] For ex. Rovira, Domingo, 2018 : Human health risks due to exposure to inorganic and organic chemicals from textiles: A review
[5] EPA United States, 2018

Découvrir plus